Place de l'Ancienne Gendarmerie

Cette place était occupée par la gendarmerie de Marthon jusque dans les années 1960.

La place de l’ancienne gendarmerie offre aujourd’hui un panorama très intéressant sur les principaux vestiges de la forteresse médiévale de Marthon. Établie, pour des raisons défensives, sur l’éperon rocheux qui domine la vallée du Bandiat et la campagne alentour, la forteresse médiévale se composait d’une salle flanquée d’une tour maîtresse (donjon), elle-même ceinturée de sa courtine, d’une basse-cour et d’une enceinte entourant le village qui se resserrait au pied du château.

Vue depuis la place de l'Ancienne Gendarmerie

Au premier plan, le village possédait sa propre enceinte, disparue de ce côté-ci. Ce rempart venait probablement dessiner un arc de cercle sur la place. Pour renforcer le dispositif défensif, il était précédé de douves peut-être alimentées par les eaux du Bandiat.

Essai de restitution de la forteresse médiévale, © D. Giacomoni

L’imposante chapelle-porte, haute de près de 20 mètres, permettait la communication entre le village et le château. Abritant la chapelle seigneuriale à l’étage, elle prenait appui sur l’enceinte de la basse-cour, épousait la forme de l’éperon rocheux, et se déployait depuis le donjon en direction de la chapelle-porte. Il n’en reste quasiment aucune trace.

Le donjon roman, ©JM. NOSSANT/Pays Horte et Tardoire

Pourtant écrêté dans les années 1960, semble-t-il pour éviter les chutes de pierre, le donjon roman demeure l’élément majeur du village de Marthon. Il fut construit au milieu du XIIe siècle, sur le promontoire surplombant les rives du Bandiat. Il comprenait à l’origine trois niveaux et sa hauteur avoisinait les 25 mètres ; il ne mesure plus qu’une quinzaine de mètres aujourd’hui. L’architecture du donjon de Marthon est caractéristique des édifices militaires de l’époque romane en Angoumois et plus généralement dans l’Ouest.

Hors les murs, le faubourg des Amigons et la chapelle Notre-Dame prenaient place au sud. La chapelle a disparu, à l’exception semble-t-il de la tour carrée (ancien clocher ?) encore visible, depuis la place de la gendarmerie, dans les constructions à droite.

L’autre rive du Bandiat était occupée par le faubourg Saint-Martin formé autour de l’église du même nom. L’une des quatre portes qui contrôlaient l’accès à la forteresse, la porte du Pont, était établie à la sortie du pont du Bandiat.

The view from this square is very interesting because its helps to understand the strategic reasons which drove the lords of Marthon to build the fortress on the rocky spur which overlooks the Bandiat and the surroundind countryside. From the square can be seen the two largest remains of the fortress which still dominate the village : the keep and the chapel-gate.

2 Rue des Vieilles Écoles

16220 MONTBRON

 

Tel : 05 45 63 15 16

Fax : 05 45 60 39 93

Email : cdc-seuil-charente-perigord@wanadoo.fr

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CDC Seuil Charente-Périgord