SAINT-SORNIN

Vue aérienne du bourg de Saint-Sornin, ©Les Clichés d’Eole, 2013

          Saint-Sornin est situé sur le bord nord-est du Bassin aquitain. Le sol est encore de nature calcaire, du Jurassique inférieur (entre 199,6 et 175,6 millions d'années), mais recouvert d'argile à galets à l'est. À l'est, il est produit par la décomposition de roches sédimentaires et coulées de roches volcaniques en provenance du Massif central qui est tout proche. Sur les terrasses de la Tardoire à l'ouest du bourg, il est créé par le transport des sédiments par les cours d’eau du Pléistocène (2 millions à 12 000 av. J-C.).

 

         Implantée sur la rive droite de la vallée de la Tardoire, sous-affluent de la Charente, la commune ne touche la rivière qu'en deux petits endroits à Rochebertier, car la limite de la commune longe le pied de la terrasse et ne comprend pas le fond de vallée.

Table d'orientation de La Fenêtre

 L'est de la commune est assez élevé en altitude puisqu'il est situé sur le piémont du massif de l'Arbre, premier mont du Massif central qui commence à Mazerolles. Les hameaux de la Faurie et la Fenêtre sont déjà à plus de 200 mètres d'altitude. À ce dernier, le logis de la Fenêtre, des XVe et XVIe siècles, qui a appartenu à la famille de Corlieu, se distingue des autres habitations par ses deux tours cylindriques. À proximité du village, la table d'orientation offre un beau point de vue sur la vallée de la Tardoire et le vignoble de Saint-Sornin.

Terres de vignobles

Cave coopérative de Saint-Sornin, ©JM. NOSSANT/Pays Horte et Tardoire

Situé sur l'un des chemins des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, le vignoble de Saint-Sornin, est l'un des plus anciens vignobles de France. La culture de la vigne remonte au XVIe siècle. Elle atteint son apogée en 1879 avec près de 470 hectares. Avec les atteintes du phylloxera, la superficie se réduit mais la production du vin continue. Créée en 1967, la cave a pour principale activité la vinification de vins de pays charentais. Les vignes prospèrent sur les coteaux bien exposés au soleil, qui dominent la Tardoire. Dans les années 1970, des viticulteurs dynamiques arrachent les vieilles vignes et plantent de nouveaux cépages : Gamay, Cabernet, Merlot. Ce sont ces cépages, d'une superficie de 70 hectares, qui bénéficient de l’appellation IGP (indication géographique protégée). Fière de ses savoirs-faire et de son histoire, la fête du vin de Saint-Sornin a lieu au village des Michelots tous les ans en octobre. Ce sont deux jours de dégustations et d’animations, expositions et démonstrations d’artisanat, musique festive, dans un village décoré par les habitants.

Le vignoble de Saint-Sornin

La côte qui descend

La curiosité de Saint-Sornin étonne encore aujourd'hui les personnes qui en font l'expérience. À la sortie est du bourg sur la D.110, une petite route continue à droite vers une chapelle. Empruntez-la, et immédiatement après, vous aurez l’impression que votre véhicule descend une pente douce. Mettez la voiture au point mort et lâchez le frein à main. Miracle : la voiture grimpe la côte toute seule. Mais la réalité est plus rationnelle, il s'agit d'un effet d’optique dû à la configuration de la route (vers l'est) et de l’environnement (incliné vers l'ouest).

Saint-Sornin lies on the north-east fringe of the Aquitaine Basin. At La Fenêtre, near a fine 15th-16th century mansion house is a wide panorama over the neighbouring vineyards. These were replanted in the 70's and now produce a good quality local wine.

Another point of interest is the small road leading up to St Roch’s chapel which gives the impression of descending whereas it actually rises, - an optical illusion due to the surrounding landscape.

2 Rue des Vieilles Écoles

16220 MONTBRON

 

Tel : 05 45 63 15 16

Fax : 05 45 60 39 93

Email : cdc-seuil-charente-perigord@wanadoo.fr

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CDC Seuil Charente-Périgord