Géologie de la Charente

Le bassin de la Charente est limité au nord par le Massif Armoricain, à l’est par le Massif Central, au sud par le Bassin d’Aquitaine. Sa superficie est d’environ 10 000 km2. Si le socle ancien est bien connu en Poitou et dans le Massif Central, il l’est moins dans la partie ouest du bassin, sauf à Rochefort où il a été reconnu à 850 m de profondeur.

Les calcaires, qui dominent dans le bassin de la Charente, confèrent une morphologie particulière aux différents pays charentais (cuestas de la région d’Angoulême, érosion des massifs calcaires se traduisant par des paysages mollement ondulés dans la région de Jonzac, ou à l’est d’une ligne Angoulême - Civray, etc.).

Carte géologique simplifiée de la Charente

Au nord d’une ligne La Rochelle - Angoulême nous sommes essentiellement en présence de calcaires jurassiques (formés entre 205 millions et 135 millions d’années) alors qu’au sud ce sont les calcaires crétacés (135 à 65 millions d’années) qui dominent.

Les calcaires sont souvent affectés par une érosion particulière qui a conduit à la formation d’un karst, renfermant de nombreux abris et grottes souvent utilisés par les hommes préhistoriques.

Relief karstique, le champignon de Gardes, © A. Debénath

À l’est, dans la région de Montbron, les calcaires se heurtent aux terrains primaires du Massif Central, visibles face au moulin de Chabrot, alors que la partie occidentale du bassin (Aunis), a été submergée par la dernière transgression (transgression flandrienne), et les formations calcaires ont été recouvertes par les dépôts récents : sédiments fins, argileux appelés bri qui forment de vastes surfaces planes sur lesquelles l'érosion fluviatile n'a pratiquement aucune prise.

Aux terrains cristallins très variés il faut ajouter dans la région de Rochechouart un astroblème (cratère d’impact météoritique) d’environ 20 km de diamètre mis en évidence par la présence de brèches d’un type particulier qui furent exploitées pour la construction des thermes de Chassenon.

Brèche utilisée dans la construction des thermes de Chassenon © A. Debénath, par autorisation du parc archéologique de Chassenon

Limestone is the dominant rock in the Charente basin and has conferred a particular morphology to the differing landscapes of the region. Mainly Jurassic in the north-east, it is more recent in the south (Cretaceous period).

The erosion of limestone has created a special kid of relief known as karst, with the formation of numerous shelters and caves often used by prehistoric people.

In the east, around Montbron, limestone is in contact with the primary rocks of the Massif Central, whereas in the east it was submerged by sediments.

Around Rochechouart, in the north-east, one finds a special rock kwown as breccia, present as a result of a large meteor impact.

2 Rue des Vieilles Écoles

16220 MONTBRON

 

Tel : 05 45 63 15 16

Fax : 05 45 60 39 93

Email : cdc-seuil-charente-perigord@wanadoo.fr

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CDC Seuil Charente-Périgord