VOUTHON

Vue aérienne de La Chaise de Vouthon, ©Les Clichés d’Eole, 2013

Le relief d'une grande partie sud de la commune de Vouthon est celui d'un bas plateau avec quelques hauteurs au sud et à l'est, et qui se termine au nord par la vallée de la Tardoire, dont le bord sud est peu marqué. La Tardoire traverse le nord de la commune d'est en ouest et passe en bas du village, construit sur sa rive gauche. Au sud-est de la commune, en bordure du territoire de la commune de Montbron, à proximité du château de Marandat, on peut découvrir un lapiaz, formation géologique de surface dans les roches calcaires créée par le ruissellement des eaux de pluie qui dissolvent la roche ou par la cryoclastie.

Des abris s’ouvrent dans un des nombreux massifs de calcaires du Bathonien-Bajocien qui émergent de la vallée de la Tardoire. Les grottes de La Chaise forment un vaste complexe d’habitat occupé par les préhistoriques du Moustérien à l’Aurignacien, ainsi que durant l’Âge du Bronze. Les grottes de La Chaise se distribuent en deux groupes et s’ouvrent par des abris qui dominent la vallée d’une dizaine de mètres : l’abri Bourgeois-Delaunay et l’abri Suard.

Les grottes de La Chaise, © G. TRUFFANDIER/ Pays Horte et Tardoire

Un des principaux caractères de l'abri Bourgeois-Delaunay est l’existence de planchers stalagmitiques dont le plus ancien, formé entre -115 000 et -150 000 recouvre de nombreux restes humains néandertaliens qui sont les plus anciens connus en France. Ces vestiges comprennent essentiellement des restes crâniens d’enfants et d’individus jeunes. L’occupation moustérienne de l’abri Bourgeois-Delaunay s’est faite sous un climat relativement tempéré : la faune comprend des bovidés, chevaux, cerfs, chevreuils ainsi que de nombreux restes d’ours des cavernes et d’hyènes.

Os cochés, Abri Suard

Les Moustériens de l’abri Suard ont vécu sous un climat très rigoureux, comme en témoigne la présence de nombreux restes de rennes, antilopes saïgas, rhinocéros laineux, mammouths. Une structure d’origine anthropique a été mise au jour. Elle consistait en une accumulation de bois de renne avec dans sa partie centrale des éléments lithiques : outils, éclats, galets entiers ou fragmentés, nucleus. Il n’a pas été possible de déterminer l’usage de cette construction mais elle renfermait des os cochés. Il s’agit de manifestations volontaires de l’activité humaine.

Le donjon de La Chaise, carte postale, collection privée

Le donjon de La Chaise s’élève au-dessus de ces abris, au lieu-dit la Garenne. C’est un édifice fortifié, un donjon carré de 5,65 mètres de côté composé de murs épais d’environ 1,70 mètres et haut d’une vingtaine de mètres. Cette tour, édifiée au XIIe siècle, est le dernier vestige d’un ancien château qui a du être détruit pendant la guerre de Cent Ans. Il a été remanié aux XVe et XVIe siècles. Un château néogothique du XIXe siècle a été construit à proximité.

 

The village centre lies on the left bank of the Tardoire which flows through it  westwards. In the south-east, near Marandat castle, one finds a remarkable type of rocky landscape known as lapies, which is due to water erosion.

The square tower of La Chaise is a former keep, the only remains of a medieval castle. Several caves underneath offered shelter to prehistoric populations from the Mousterian period to the Bronze Age. Very ancient Neanderthal vestiges have been found there.

 

 

2 Rue des Vieilles Écoles

16220 MONTBRON

 

Tel : 05 45 63 15 16

Fax : 05 45 60 39 93

Email : cdc-seuil-charente-perigord@wanadoo.fr

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CDC Seuil Charente-Périgord