Commanderie Saint-Martin

La commanderie Saint-Martin de Vouthon faisait partie de l'archiprêtré d'Orgedeuil. Elle appartint à l'ordre de Malte après avoir été fondée par les Templiers. Parmi les divers établissements des Templiers en Charente, la commanderie de Vouthon passe pour être l'un des plus anciens. La commanderie de Malleyrand lui fut unie en 1578. Elle fut elle-même unie à celle de Villegats vers l600. À la Révolution Française, la commanderie fut vendue en bien national et le 14 novembre 1792, l'estimation de ses biens est la suivante :

-     le logis, en mauvais état, avec ses dépendances contigües, en tout 4 journaux : 2860 livres ;

-      un autre bâtiment touchant le presbytère et une pièce de terre : 564 livres ;

-      la métairie de la Garenne, avec 25 journaux de terre et 3 pièces de prés : 6672 livres ;

-     le moulin de  la commanderie, en mauvais état : 2000 livres.

Porte avec arc en accolade, ©JM. NOSSANT/Pays Horte et Tardoire

Au nord de l'église, un grand corps de bâtiment rectangulaire, a partiellement conservé ses trois étages. Une toiture est venue supprimer ses éléments défensifs crénelés. Il est construit dans un bel appareil régulier, et nous pouvons voir, sur sa face nord, des traces de reconstructions. Des meurtrières sont en place, juste au-dessus du niveau où le mur fut alors remonté. Sur la face sud, de hauts escaliers donnent accès au logis, et les portes sont à situer au niveau du premier étage. L'une d'entre elles est décorée par un arc en accolade. Signalons aussi l'existence de caves romanes voûtées.

L'église Saint-Martin

La chapelle Saint-Martin de la commanderie de Vouthon construite par les Templiers, passa à l'ordre de Malte puis devint église paroissiale. Datable du XIIe siècle, elle a subi de nombreux remaniements dès la fin du XIIe siècle, au cours des guerres anglaises et au XVe siècle. Sa sacristie date du XIXe siècle.

L'église Saint-Martin dans les années 1940, carte postale, collection privée
Chevet et triplet de l'église, ©JM. NOSSANT/Pays Horte et Tardoire

Du XIIe siècle, elle n'a conservé que sa nef qui comporte deux étroites travées, couvertes d'une voûte en berceau brisé. Plus tard, afin de mettre en place le chœur, la travée orientale fut coupée par un grand arc à trois rouleaux, sur pilastres à ressauts avec colonnes.

Le chevet plat est percé d'une vaste baie séparée en trois par deux meneaux verticaux. Cette ouverture datable du XVe siècle est venue remplacer le triplet roman, caractéristique des constructions templières, qui devait exister à l'origine. Un triplet est constitué de trois étroites baies en plein cintre placées côte à côte et éclairant le chœur.

Chapiteaux de la façade occidentale de l'église

La façade occidentale a subi de très importants remaniements au cours des guerres anglaises. Elle se termine horizontalement et possède une porte à quatre rouleaux et un cordon. Le rouleau intérieur, le plus ancien, est en plein cintre et sur piédroits ; les autres sont brisés, sur colonnes, dont plusieurs ont perdu leurs fûts d'origine. Ces colonnes comportent des chapiteaux ornés de crochets, alternant, pour certains, avec des visages humains. Leurs bases sont ornées de griffes. Au-dessus de la porte, nous pouvons remarquer la présence de corbeaux indiquant peut-être l'existence d'un porche aujourd'hui disparu. Au-dessus, sur un bandeau, existe une belle fenêtre romane encadrée d'un double rouleau.

On peut aussi noter, au sommet de cette façade, une petite baie en plein cintre dont la vocation a pu être de recevoir une cloche.

Les murs latéraux sont renforcés de contreforts plats qui furent repris au cours des guerres anglaises. Seule la corniche du mur sud est ornée de modillons dont certains représentent des masques burlesques.

De la même époque, signalons enfin une croix de Malte, visible sur le parvis de l’église, là où se tenait l’ancien cimetière.

St Martin's commandery is one of the most ancient Templar commanderies in the Charente. It was later on held by the Hospitallers. Its chapel eventually became the parish church. It was built in the 12th century and restored in the 15th century after the damage caused by the Hundred Years War. The triple window at the east end dates back to this period.

The massive three-storeyed building on the northern side was used as living quarters.

2 Rue des Vieilles Écoles

16220 MONTBRON

 

Tel : 05 45 63 15 16

Fax : 05 45 60 39 93

Email : cdc-seuil-charente-perigord@wanadoo.fr

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CDC Seuil Charente-Périgord